À propos

Notre histoire

Nous nous intéressons au débat public et aux humanités numériques depuis quelques temps déjà. Nos tout premiers débats ont été réalisés en 2012 sur le thème de « La ville de vos rêves » avec des lycéens de Montpellier et de Sète et le concours de la ville de Montpellier dans le cadre de recherches expérimentales rassemblant un chercheur en logique, Jean Sallantin, une professeure de philosophie, Véronique Pinet et une agence de design.

En 2015, la même équipe conçoit et développe une plateforme de débat : Dialoguea et l'expérimente en lycée avec le soutient du Rectorat de l'académie.

CartoDÉBAT est créé en 2017 et la plateforme est lancée dans le cadre du projet de recherche européen E-débat, en partenariat avec l’Université Paul Valéry menant recherche-action lors d’une concertation préalable sur un futur parc éolien flottant en Méditerranée. La plateforme est positionnée sur l’aménagement du territoire et le développement des énergies renouvelables.

C'est au regard des évolutions réglementaires de 2016 sur la dématérialisation de l'enquête publique, que nous avons travaillé sur la conformité réglementaire de la plateforme, la visibilité et l’accessibilité des données sources d’expressions citoyennes, ceci pour mieux valoriser la parole des habitants dans le processus d’amélioration de projets d’aménagements qui modifient leurs territoires. Depuis 2019, nous intervenons plus largement dans le cadre de politiques de transition écologique comme les plans climat ou les schémas de cohérence territoriale.

Notre activité s’étend simultanément sur un deuxième axe, celui de l’enseignement et des débats science-société. Nous considérons que la résilience écologique des territoires va de pair avec une forme de vitalité démocratique et de résistance aux perturbations que peuvent véhiculer les réseaux sociaux. Depuis 2016, nous participons au projet Argumentation Et Numérique (AREN). L’objectif est de développer l’esprit critique et les capacités d’argumentation des lycéens de l’Académie de Montpellier.

Nous travaillons aujourd’hui sur une version de CartoDÉBAT à destination des établissements scolaires (collèges et lycées) ainsi que pour des usages universitaires. Ce prochain cycle concernera les enjeux éthiques en lien avec les usages de l’Intelligence Artificielle. Ces débats associent étudiants, enseignants-chercheurs, acteurs économiques et grand public.

Nous remercions les personnes ci-dessous pour leur confiance et leur aide :

  • L’équipe d’intactile DESIGN pour les travaux R&D menés à leurs côtés sur les interfaces de supervision de situations géopolitiques complexes qui ont ouvert sur les cas d’usages du débat public.
  • Sylvain Pioch de l’Université Paul Valéry de Montpellier pour nos collaborations sur l’aménagement du littoral.
  • Jasha Oosterbaan de l’ISIGE MINES ParisTech, Stéphane Vial de l’Universit de Nîmes et les éditions Actes Sud et PUF pour nos collaborations dans le cadre de débats science-société.
  • Manuel Bachtold, du LIRDEF pour la réflexion pédagogique sur le cadre d’un apprentissage de l’argumentation sur une plateforme numérique par des lycéens.
  • Dominique Valck, Sandrine Bozzetti et Rachel Kordus du Conseil de développement durable du Grand Nancy ainsi le sociologue Hervé Marchal du laboratoire Sociétés, Sensibilités, Soin (LIR3S) de l’Université de Bourgogne pour la définition et la mise en oeuvre d’une ingénierie du sensible, en particulier dans le cadre du grand débat national.

L'équipe